Le jour où MiniJ a eu la gale 2

Je vous ai déjà parlé des boutons mystérieux de MiniJ, de notre passage aux urgences, des traitements antibio pour l’impétigo. (article sans photos pour le moment, j’ai quelques soucis avec WP et le nouveau serveur …)

3 semaines après le passage aux urgences, et donc après 3 semaines de traitement antibio oral et local, les boutons d’impétigo étaient toujours là, de nouveaux boutons continuaient à sortir, tout moches et tout suintants. Sauf que l’impétigo est sensé partir après quelques jours de traitement antibio … Lundi matin j’envoie des photos de MiniJ à notre médecin traitant et il me répond d’essayer d’avoir un rdv avec un dermato en urgence (en précisant que j’appelais de sa part).

Option 1 : puisque j’ai la chance d’habiter à 10-15 minutes d’un hôpital assez conséquent, j’ai appelé le pôle dermato pour essayer d’avoir un rdv en dermato pédiatrique. On m’a gentiment répondu qu’il fallait que j’envoie le courrier de recommandation de mon médecin traitant par courrier, fax, mail, pigeon voyageur et que seulement après les médecins étudieraient le cas de MiniJ et me donneraient ou non un rdv (« en sachant que les rdv classiques sont en janvier en ce moment » !!).

Option 2 : j’ai ensuite fait le tour des dermatos de mon coin : entre les « merci de laisser un message, nous vous rappellerons »  (je lui ai laissé plusieurs messages pour moi l’année dernière, j’attends toujours qu’elle me rappelle d’ailleurs …), les « notre secrétariat est ouvert le lundi de 9h48 à 9h57 et les jours de pleine lune », le « ha non, mais ça va être difficile de vous donner un rdv en urgence, voyez sur Lille », je suis vite passée à la 3ème option.

Option 3 : appeler les urgences pédiatriques. Un dermato de garde devait arriver à midi, il y avait déjà 2 personnes en attente, j’ai donc décidé d’y emmener MiniJ en début d’après-midi.

Arrivés aux urgences pédiatriques vers 14h15, placés dans un box vers 16h. En regardant le bras de MiniJ de plus près j’ai eu un doute : et si ce n’était pas une griffe sur son bras mais la gale ? J’en avais parlé justement le matin avec des collègues, je ne trouvais pas que ça y ressemblait, mais voilà quoi.

Ceci n'est pas une griffe, mais un sillon typique de la gale

Ceci n’est pas une griffe, mais un sillon typique de la gale

(parenthèse urgences pédiatriques : alors que je regardais MiniJ jouer dans la salle d’attente, j’ai vu une maman arriver en pleurs avec son bébé (autour de 2 ans) dans ses bras, il avait fait une chute la veille et là il ne réagissait plus vraiment. J’ai eu une boule au ventre, j’ai vu les équipes se ruer dans le box, ça a duré plus de 30 minutes. J’ai entendu par la suite qu’ils ont dû faire une réa et que le petit était suivi de près. On se dit que ça n’arrive qu’aux autres, mais c’est si vite arrivé !).

Bref, vers 16h30 l’interne vient nous voir. Je lui fais un historique complet et lui évoque mes doutes concernant la gale. Elle examine MiniJ et nous dit « ça c’est l’impétigo, ces boutons là je ne sais pas, ceux là non plus mais non, pas la gale. Je vais voir si la dermato est encore là pour qu’elle passe ». Ouf, au moins ce n’est pas la gale, par contre le « encore là » ça sent le pâté …

MiniJ a piqué le stylo fleur de l'interne ;-)

MiniJ a piqué le stylo fleur de l’interne 😉

La dermato passe vers 18h, met des gants, regarde MiniJ sans le toucher et dit que c’est effectivement la gale et que les petits boutons sur tout le corps sont une réaction allergique à la gale (elle confirme aussi l’impétigo mais estime que 3 semaines d’antibio c’est bien assez). Elle m’a même demandé si elle pouvait prendre des photos pour montrer aux internes les symptômes de la gale …

Peu avant 19h, l’interne repasse me donner les explications sur le traitement pour toute la famille et la maison, et elle me remet l’ordonnance pour MiniJ. Puisque je suis aux urgences pédiatriques, ils ne peuvent pas nous faire d’ordonnance. Coup de fil au médecin traitant qui me dit de passer de suite. Coup de fil à la pharmacie – heureusement elle ferme à 20h – et ils ont 2 tubes de crème sur les 4 nécessaires. C’est pas grave, je pourrais au moins traiter les garçons.

20h, retour à la maison et début de la guerre contre le sarcopte de la gale (c’est le nom de ce petit acarien de merde).

Le traitement contre la gale :

  • Le traitement local : application d’une crème Topiscab sur tout le corps pendant 8 heures minimum et recommencer 7 jours plus tard. Pour MiniJ l’équivalent de 2 noisettes, pour Crapaud ½ tube, pour PapaJ et moi un tube complet. Pour PapaJ et moi, en plus de la crème, 4 cachets à prendre en une seule fois, 2h après un repas et ne pas remanger avant 2h.
    En gros les 2 traitements ont le même effet : tuer le sarcopte. Par contre le traitement n’est pas ovicide, d’où la seconde application de crème une semaine après.
  • Le traitement de l’environnement (le plus contraignant selon moi !). Le sarcopte peut vivre jusqu’à 4 jours sans contact avec la peau, il faut donc nettoyer tout ce qui a pu être en contact dans les 4 jours précédant le traitement.
    Le sarcopte de la gale est tué à partir de 55°C, il faut donc laver les tissus à 60°C minimum (mais pas la peine de laver à 90°C non plus).
    Pour ce qui ne peut pas être lavé en machine ou à 60°C, il y a deux solutions : soit asperger de spray acaricide spécifique gale les tissus (matelas, canapé, tapis …) et ne  plus y toucher pendant plusieurs heures (suivant les recommandations du produits) puis les aspirer, soit les mettre dans un sac fermé hermétiquement pendant au moins 4 jours (avec éventuellement de l’acaricide en plus) .

Concrètement, après avoir traité tout le monde à la maison, nous avons aspergé le canapé, les 3 matelas, les coussins du canapé, les chaussures, manteaux, cartable de Crapaud, mis tout ce qui n’allait pas être utilisé dans les jours suivants dans des sacs que nous n’avons ouvert que 10 jours après, au plus tôt (surtout pour avoir le temps de laver ce qui devait être lavé et tout) et fait un gros nettoyage de la maison. J’ai également lavé à 60°C ce qui pouvait l’être, et pour ce qui ne passait pas à 60°C en machine à laver mais que j’ai l’habitude de passer au sèche linge, j’ai vérifié la température (avec une sonde de cuisine ^^), j’ai donc vu que mon sèche linge monte à 65°C.

Pendant la première semaine, j’ai lavé les serviettes, gants de toilette, vêtements tous les jours, j’ai passé les draps, la couette de Crapaud et la gigoteuse de MiniJ au sèche linge tous les jours et les ai lavés tous les 3 jours. J’ai voulu reprendre du spray acaricide à la pharmacie à J+4, mais la pharmacienne m’a dit que je ne devais pas me prendre la tête autant, que j’avais à priori déjà bien nettoyé la maison.

Nous nous en sommes plutôt bien sortis, à priori seul MiniJ a eu la gale (même si nous avons eu des boutons, mais c’était très probablement plus psychosomatique). J’ai prévenu la nounou, elle a traité sa famille et elle a aussi prévenu les familles des deux enfants qu’elle garde. J’ai également vu la maîtresse / directrice de l’école de Crapaud le mardi et elle m’a dit que si c’était ok pour le médecin Crapaud pouvait retourner à l’école. 

Pour le côté “on aurait dû l’appeler Murphy”, MiniJ a donc fait une réaction allergique à la gale et le tout s’est transformé en eczéma vraiment très moche (et sa peau n’a pas vraiment apprécié le Topiscab non plus …). Je vous parlerai donc bientôt du produit qui fait des merveilles sur la peau de MiniJ : la Chantilly by JLS.
minij-eczema-gale

Pour plus d’infos concernant la gale, je vous invite à faire un tour sur le site ameli.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 thoughts on “Le jour où MiniJ a eu la gale

  1. Reply Perfectsakura Oct 10,2016 13 h 15 min

    Bah dis donc c’est pas franchement simple à traiter c’est un peu galère! Heureusement que tu as réussi à t’en sortir. Pauvre mini J ça n’a pas du être simple pour lui.

  2. Pingback: Vous avez demandé MamanCherry, ne quittez pas … ← MamanCherry

Leave a Reply