Test et avis : Pango Build City sur iPad

Cet été Crapaud a découvert un nouveau jeu du Studio Pango sur l’iPad : Pango Build City. Il a tout de suite accroché, voici notre avis.

Pango c’est un raton laveur tout mignon qui a plein d’applications à son actif : des jeux variés, des histoires interactives…

La philosophie du Studio Pango c’est de faire des jeux pour enfants sans achats in-app, sans publicité, des jeux tout doux, sans limite de temps, juste pour le plaisir de jouer.
studio-pango

Cet été le Studio Pango a sorti un nouveau jeu : Pango Build City. En gros, je dirais qu’il s’agit d’une version pour enfant de Sim City, sans l’aspect gestion et objectifs. Plutôt fan des jeux du genre, j’ai sauté sur l’occasion de faire tester le jeu à Crapaud. De base, Crapaud est super content quand je lui dis que je vais mettre un nouveau jeu sur son iPad, même si il ne sait pas de quoi il s’agit 😉 Du coup à peine le code reçu, j’ai installé le jeu. Il s’est installé à côté de moi et je l’ai laissé découvrir le jeu tranquillement.

On choisit une ville préexistante ou on peut partir d’une carte vierge. L’enfant peut faire ce qu’il veut : mettre de l’eau, de l’herbe, des routes, des ponts, des voix ferrées, …
pango-build-city-3-ans

Pus vient le moment de poser les bâtiments, avec ence une fois beaucoup de choix : primeur, caserne de pompier, maison, immeuble, terrain de basket … pour chaque catégorie, on peut avoir plusieurs possibilités en cliquant sur le dessin. Il y a également des décorations (arbres, bancs, Big Ben, pyramide…). Ensuite il faut poser les véhicules et les personnages – un lapin, un cochon, un écureuil, un renard et Pango le raton laveur – qui s’animent une fois posés. Par exemple, lorsqu’un personnage est posé sur une voiture, celle ci se met à rouler.

Crapaud à toute de suite accroché, il prend beaucoup de plaisir à créer un environnement, à faire sa ville (qui ne ressemble pas à grand-chose, soyons honnête), à mettre des ponts, beaucoup de ponts … parfois que des ponts d’ailleurs ! Il aime découvrir les interactions des personnages avec les véhicules ou les bâtiments, mettre des feux rouges …

Quand je vous dis qu'il aime les ponts !

Quand je vous dis qu’il aime les ponts !

Il est possible de sauvegarder 6 villes en même temps, on peut très bien arrêter sur la ville en cours, en créer une nouvelle, la supprimer, repartir avec une 3ème.

En tant que parents, on aime bien le fait qu’il n’y ait pas un côté compétitif, au contraire la créativité est bien mise en avant (enfin bon, Crapaud ne sera probablement pas dans la construction plus tard 😉 ). C’est un jeu simple, facile à prendre en main, qui peut demander un minimum d’organisation si l’enfant veut faire une jolie ville qui fonctionne bien, qui n’a pas de limite même si, au bout d’un certain temps, il peut sembler répétitif. Du coup Crapaud y revient plus tard et s’amuse de nouveau.
pango-build-city-ville
Le jeu est actuellement à 2,99 € sur l’AppStore. C’est un petit achat tout sympathique, accessible dès 3 ans (mais à petite dose pour tous les âges !), je le conseille grandement. D’ailleurs on a commencé à regarder les autres applis Pango histoire de voir quel sera notre prochain achat.
Pour info, le jeu est aussi disponible sur le store Google Play et le store Amazon Apps.
Merci Studio Pango pour le test.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply