MiniJ et les boutons mystères

C’était il y a un peu plus de deux semaines, un samedi. MiniJ a eu un bouton sur le bras droit, au niveau de l’aisselle, un peu comme un bouton de moustique. Puis il a eu la voix cassée mais ne semblait pas être gêné plus que ça, le tout accompagné de petites fièvres autour de 38. Le lendemain matin – nous étions invités chez des amis avec un bébé tout neuf – il avait encore un peu de fièvre mais rien de méchant. J’ai mis ça sur le dos des dents qui perçaient.
img_2139Le lundi le bouton situé près de l’aisselle était devenu plutôt moche, il s’était mis à suinter. Lundi soir, au moment de la douche, je vois un second bouton dans le dos. Mon médecin traitant étant en congés, sa remplaçante étant en congé maternité et non remplacée, j’ai eu un rdv avec un autre médecin du cabinet pour le lendemain.
Le rdv a été très vite expédié : angine + impétigo, un antibio, 28 € et au revoir madame …

Le mercredi et le jeudi qui ont suivi, MiniJ est devenu plus grognon, des petits boutons sont arrivés autour des gros boutons, il mangeait moins. Jeudi après-midi, quand j’ai récupéré les garçons après le boulot, la nounou m’a dit qu’il n’avait pas voulu être debout depuis son réveil de la sieste. J’avais déjà remarqué un peu ça la veille et le matin, mais sans plus. On s’est dit qu’il était juste grognon et fatigué. Sauf que, en plus de ça, il avait fait une poussée de gros boutons – type début des boutons de varicelle – sur le dos, les genoux et autour de ses deux premiers boutons.
Le soir, à la maison, le fait qu’il ne veule pas marcher m’a beaucoup travaillé. J’ai assis MiniJ sur moi et j’ai trifouillé ses jambes dans tous les sens, mais rien à signaler. Je l’ai mis debout et là il s’est mis à chouiner, j’ai vu qu’il était très crispé et qu’il ne bougeait pas. J’ai essayé de le faire avancer, la jambe droite bougeait sans problème mais il semblait avoir une douleur au niveau de la hanche gauche. J’ai décidé d’attendre le lendemain matin pour voir si il allait mieux ou non (et j’ai passé une nuit pourrie à me dire que je passais peut être à côté de quelque chose d’important !).

minij-boutons-impetigoVendredi matin je réveille MiniJ et je vois plein de petits boutons autour des gros (donc dos, genoux, aisselle) mais aussi sur la plante des pieds et la paume des mains, et il pleurait toujours une fois debout.
J’ai appelé le 15 (mon médecin traitant ne reprenant que le lundi suivant), ils m’ont orienté vers les urgences en évoquant une possible varicelles et un rhume de hanche. Direction les urgences pédiatriques de Valenciennes, à 15 minutes de la maison, avec une boule au ventre.
Le monde étant petit, la nounou me dit qu’elle va prévenir sa cousine qui bosse aux urgences pédiatriques pour qu’on passe plus vite (parfois le piston peut avoir du bon) (mais en fait sa cousine ne commençait qu’à 13h).

La prise en charge a été très rapide, il faut dire qu’il n’y avait qu’une personne dans la salle d’attente. Pose de crème Emla sur le poignet droit et au pli du coude droit, récap des symptômes et nous voilà partis à attendre le médecin.
Heureusement il est arrivé rapidement, a examiné MiniJ, s’est rendu compte qu’il était chatouilleux mais surtout qu’il avait mal au niveau de la hanche gauche. Il m’a expliqué qu’il faudrait faire une prise de sang, une radio et une écho, que s’il y avait un épanchement au niveau de la hanche il faudrait faire une ponction, et du coup il ne fallait pas que je donne de tétée ou d’eau « au cas où ».

MiniJ a passé la radio haut la main (avec plein de compliments de l’échographe, qui a d’ailleurs parlé à MiniJ pour lui expliquer ce qu’elle faisait. J’ai énormément apprécié !), RAS sur la radio. Puis il y a eu une première tentative de prise de sang sur le poignet et au pli du coude, mais tentative ratée – apparemment MiniJ était trop joufflu des bras pour que les veines soient bien visibles – donc re pose de crème Emla sur les deux pieds et le dessus de la main gauche.
Après cet épisode assez difficile pour MiniJ qui ne supportait pas d’être bloqué dans une position (une des infirmière tentait de le piquer et l’autre était presque allongée sur lui pour qu’il ne bouge pas), il s’est endormi et nous avons été dirigés vers une chambre pour être au calme en attendant que la crème fasse effet pour retenter la prise de sang et passer l’écho.

urgences-pediatriques-valenciennesPeut être 30 ou 45 minutes après une infirmière est venue me chercher pour la prise de sang. Elles ont finalement réussi a le piquer au pied gauche et elles ont laissé le cathéter dans une jolie chaussette « au cas où », histoire de ne pas lui imposer une nouvelle séance de torture. (Juste après j’entends un « c’est MiniJ ? Je suis la cousine de Nounou. Si vous avez besoin n’hésitez pas »).
Puis nous sommes allés en salle d’écho, avec un médecin pas aimable du tout qui ne devait pas avoir l’habitude d’examiner des petits (« faut lui tenir les bras là » après que MiniJ ait mis une main sur le gel d’écho …). Soulagement timide : RAS au niveau de l’écho également. Sauf que du coup on ne savait pas pourquoi MiniJ avait mal et ne voulait plus marcher !!

On retourne dans la chambre en attendant les résultats des examens, MiniJ ne semble toujours pas pouvoir se mettre debout. Une infirmière (le monde est décidément petit, c’est la maman d’un des enfants que l’ancienne nounou de Crapaud gardait) nous apporte un magnifique repas d’hôpital avec un plat bébé que MiniJ n’aura pas voulu manger (heureusement il y avait du pain et des petits suisses !).
Peu de temps après un autre médecin vient nous voir, me demande si j’ai essayé de le faire marcher. Je lui explique qu’il ne voulait pas encore 30 minutes avant, mais on retente. Et là surprise, il refait quelques pas timides. Puis il fait le fou à 4 pattes, sans avoir de gêne à la hanche, plus de douleur non plus à l’examen.
D’après ce qu’elle m’a expliqué, il s’agissait probablement soit d’une douleur musculaire dûe à une infection (dents + angine + impétigo), soit d’un mécanisme de soulagement suite à une constipation.

Bref, nous sommes repartis avec une ordonnance pour du Doliprane et voilà. J’ai eu un énorme coup de barre en même temps que la pression est retombée, je me suis sentie vidée !

J’ai vu mon médecin traitant le lundi suivant, il m’a parlé de pustulose (rien que le nom est moche quoi !) plutôt que d’impétigo et a prescrit une pommade antibio (à faire après un nettoyage des boutons), de l’Aérius pour éviter que MiniJ ne se gratte et j’ai complété avec du gel moussant Dermalibour+ de A-Derma et un spray antiseptique sans alcool.

Oui mais voilà, une semaine après toujours pas d’amélioration, mis à part les 2 premiers boutons qui étaient moins moches, et au contraire apparition d’autres boutons qui grattent dans les cheveux et à la base de la nuque.
bebe-boutons-impetigo
Du coup retour chez le médecin pour faire le point. Verdict : les boutons ont évolué en impétigo ! Changement de traitement pour quelque chose de plus fort, avec un antibio oral, une autre crème et on ajoute une dose d’Aérius le matin pour qu’il se gratte moins. Il m’a dit qu’on devrait voir un début d’amélioration sous 2 à 3 jours. J’ai hâte que MiniJ ne se gratte plus, ne tâche plus ses vêtements et soit plus en forme !

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire sur “MiniJ et les boutons mystères”

  1. Ping : Le jour où MiniJ a eu la gale ← MamanCherry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *