J’ai testé : prendre l’avion RyanAir avec des enfants (1 an et 5 ans)

Cette année nous avons décidé de retourner en Espagne, à Alicante plus exactement. Nous avions déjà passé quelques jours là-bas en 2009 avec PapaJ et on trouvait que c’était une bonne idée d’y aller plus longtemps avec les garçons. En 2009 nous avions pris l’avion avec RyanAir à l’aéroport de Lille, c’était super pratique puisque à côté de chez nous, sauf qu’il n’y a plus de départ vers Alicante à Lille. Du coup nous sommes finalement partis de l’aéroport de Beauvais, soit 2h à 2h30 de route environ et 2h20 de vol. Voici donc en détail notre vol aller / retour Beauvais – Alicante avec RyanAir avec un bébé et un enfant.
ryanair avionNotre avion décollait (en théorie) à 21h05, en comptant le trajet, une pause sandwich, l’enregistrement des bagages et le contrôle sécurité et l’embarquement, on s’était dit que 17h00 était une bonne heure pour partir … nous sommes donc partis à un bon 17h30 ^^

19h30, arrivée sur le parking de l’aéroport de Beauvais, on met MiniJ dans la poussette, on essaie de caser les 18 bagages (bon ok, en fait 1 gros sac en soute, 3 bagages cabine, le sac à langer, un mini sac à dos avec les jouets de Crapaud, une besace avec les iPad et cie pour PapaJ et mon sac à main) et on entre dans le petit aéroport.
IMG_1936Je dirige la petite troupe vers l’enregistrement du sac qui va en soute, histoire de déjà nous débarrasser de ce poids. Vérification des titres et pièces d’identité, la dame me demande si je souhaite garder la poussette ou la mettre en soute (RyanAir propose de garder la poussette jusqu’à la montée dans l’avion et ça c’est super pratique !) et met une étiquette sur la poussette. Le vol étant complet, elle propose également de mettre gratuitement un second bagage en soute, et pour le coup ça nous arrangeait bien J

Après l’enregistrement des bagages vient l’étape des portiques de sécurité et de la vérification des sacs. On a vidé nos poches, mis les clés, la monnaie, les appareils électroniques, les boissons et compotes de MiniJ dans des petits bacs. Puis il a fallu plier la poussette (et donc prendre MiniJ à bras) pour la faire passer au rayons X aussi, sauf que la poussette est passée en dernier, donc super galère pour tout reprendre de l’autre côté ! La gourde d’eau de Crapaud et le biberon d’eau de MiniJ sont passés dans un appareil spécial pour vérification et hop, on a tout remballé.

L’attente … C’est vraiment ce qui est le plus embêtant avec des enfants, surtout quand l’avion est annoncé avec 15, 25, 45 minutes de retard !! Heureusement on a réussi à trouver des places pour s’installer et patienter.
On a donc dégainé l’iPad pour occuper Crapaud (et en voyant d’autres enfants j’ai réalisé que j’avais oublié les cahiers d’écriture …) et j’ai donné des biscuits et compotes à MiniJ qui a piqué une crise en voyant une dame manger du raisin (je l’appelle Bouffe Tout, il a un détecteur de bouffe intégré cet enfant ^^).
Après l’attente vient enfin le moment de l’embarquement, et j’étais drôlement contente d’avoir pris l’embarquement prioritaire ! Du coup on était parmi les premiers à monter dans l’avion, après avoir plié la poussette pour qu’elle soit mise en soute et qu’on la récupère à la sortie de l’avion (en théorie …).

MiniJ était installé sur mes jambes, avec une extension de ceinture qui s’attachait à la mienne, Crapaud était à côté de moi et PapaJ à côté de lui.
ryanair ceinture bebeIl a fallu expliquer les règles à Crapaud : on ne parle pas trop fort, on reste attaché, on n’ouvre pas la tablette tant que le signal de la ceinture est allumé, pas d’iPad ou de jeu non plus tout de suite, et surtout on insiste sur le fait qu’il doit mâcher au moment du décollage pour ne pas avoir mal aux oreilles. J’avais même prévu un sachet de bonbons, sauf qu’il a commencé à les manger avant le décollage … mais en même temps on a pas mal attendu dans l’avion avant qu’il ne se mette à bouger ! MiniJ avait sa tétine, donc de ce côté-là on était bons aussi.
Le décollage s’est bien passé, Crapaud était surtout émerveillé et ne s’est pas trop occupé de ses oreilles, MiniJ regardait soit par le hublot, soit son frère.
IMG_1288Dans l’ensemble le vol s’est super bien passé : Crapaud a joué à l’iPad, MiniJ a fait des petites tétées, a mangé des compotes, joué avec des jeux de Crapaud, essayé de tirer les cheveux du monsieur installé devant nous … Par contre vers minuit les enfants étaient KO, Crapaud devenait grognon (il a pleuré parce qu’il n’arrivait pas à avaler sa salive pour ne plus avoir mal aux oreilles …) et MiniJ s’est endormi 15-20 minutes avant l’atterrissage.
On a laissé descendre tout le monde puis arrivés en bas de l’avion nous avons cherché la poussette, celle qui devait nous attendre gentiment pour que ce soit plus pratique … Celle qu’ils ont mis avec les bagages sur les tapis pour gagner du temps !!

Il est 00h15, nous voilà partis dans le méga gros aéroport d’Alicante à la recherche de la poussette et de nos bagages, la société de location de voiture qui nous attend depuis 23h40, l’hôtesse AirBnb qui nous attend aussi … Il fait chaud, les enfants sont grognons, on est super stressés et impossible de mettre la main sur la poussette, alors qu’on a bien trouvé les bagages. Ce qui me rassure (à moitié) c’est que nous sommes plusieurs à chercher nos poussettes. En fait elles étaient sur un tapis à part, tout au début de la salle de récupération des bagages. Et j’ai remarqué le lendemain des griffes, j’ai un chouilla les boules quand même.

Le retour s’est plutôt bien passé aussi, l’enregistrement et l’embarquement à Alicante ont été super rapides, l’avion n’était pas en retard, nous avons attendu moins longtemps avant le décollage, Crapaud a avalé tout rond son Mentos parce qu’il attendait pour le mâcher, MiniJ a commencé à s’endormir juste avant le décollage et ne s’est réveillé qu’une bonne heure plus tard.
IMG_1934Par contre j’ai dû changer une grosse couche, et l’espace change bébé dans les micros toilettes à l’arrière de l’avion n’est vraiment pas adapté : une planche à rabattre fait office de plan à langer, MiniJ était en diagonale avec la tête dans l’angle …
Ceci dit, les hôtesses étaient vraiment sympathiques, elles ont essayé de distraire un peu MiniJ qui regardait partout et n’ont pas arrêté de dire qu’il était très beau et très sage ^^

A l’arrivée à l’aéroport de Beauvais la poussette nous attendait bien sagement en bas de l’escalier, mais j’avais déjà installé MiniJ dans le Sukkiri, du coup on a mis les sacs dans la poussette.

Bref, les 2h20 de vols sont passées assez vite, les enfants ont été relativement calmes. L’expérience a été plus agréable qu’un très long trajet en voiture, donc on pense recommencer l’année prochaine !

Pour info, RyanAir propose de transporter gratuitement 2 équipements pour bébé : siège auto, poussette, lit parapluie …

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *