Tire-lait : je continue ou j’arrête ?

J’allaite MiniJ depuis presque 11 mois, je tire mon lait depuis un peu plus de 10 mois. J’ai commencé avec le tire-lait manuel, puis j’ai loué un tire-lait électrique, puis grâce au blog j’ai eu la grande chance de tester un le tire-lait BtoB de Difrax pour des tétées « mains libres ».
J’en parlais hier avec une amie qui avait son tout mini bébé tout neuf en peau à peau, j’adore tirer-mon lait. Ou plutôt j’adore regarder mon lait couler dans le tire-lait, écouter le ploc de chaque goutte qui tombe et remplit le contenant. Et puis financièrement parlant, ne pas avoir à acheter de lait artificiel ça se prend !

Bref, j’aime tirer mon lait pour que MiniJ puisse le boire chez Nounou (il prend un biberon vers 17h, entre 150 et 180 ml).

Oui mais voilà, en gros depuis que j’ai repris le boulot à plein temps (donc mi-avril) je n’arrive plus à tirer autant. J’étais si fière des 200 à 240 ml que je tirais le matin pendant la tétée / tire-lait ! Mais maintenant quand j’arrive à tirer 50 ml c’est déjà pas mal. Mais sur ma journée je ne tire plus qu’entre 50 et 80 ml, 100 ml les grands jours, du coup les réserves de lait congelé diminuent très vite. Au rythme actuel, il ne doit rester que l’équivalent de 10 biberons.

Ca me frustre énormément de ne pas savoir tirer mon lait, pourtant le lait est toujours là. Je le vois aux tétées de MiniJ, je l’entends à sa déglutition, je le vois quand j’exprime à la main.
Non, en fait j’ai un gros problème d’expression avec le tire-lait. J’ai tenté au manuel, à l’électrique, en changeant la taille des téterelles, en changeant le rythme, j’ai acheté de la tisane d’allaitement (Picot fruits rouges, elle est super bonne) mais rien n’y fait : je ne tire presque plus de lait !!

Il faut dire que je suis fatiguée, j’ai l’impression d’avoir besoin de dormir 24 heures d’affilée. Je suis stressée, pour tout, pour rien (mes cheveux en sont dans un état pitoyable), j’ai mal à la main, … Plein de choses qui peuvent jouer sur le réflexe d’éjection.

J’en suis à me dire que je vais continuer à stimuler avec le tire-lait jusqu’aux vacances en Espagne, histoire que MiniJ puisse téter en open bar (je ne sais pas si j’arriverais à répondre à la demande si j’arrête de tirer), et que je pourrais arrêter de tirer mon lait après, qu’il boira du lait artificiel pour le biberon de 17h.

Sauf que, d’une certaine façon, j’ai l’impression d’être égoïste, d’arrêter pour moi au lieu de continuer pour lui. Il reste un mois avant les vacances, je ne sais pas si je vais tenir mais je vais essayer. Je suis tentée d’essayer le fenugrec et de l’homéopathie, mais je ne sais pas si ça réglerait vraiment le problème. En fait je pense que j’ai surtout besoin de me reposer et de décompresser …

Une chose est sûre, je n’ai pas envie d’arrêter d’allaiter MiniJ !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply