MiniJ et la pronation douloureuse

Hier j’ai eu une des plus grosses peurs de maman, mais vraiment. J’étais à deux doigts de vomir, je devais retenir mes larmes pour ne pas faire pleurer mon bébé. Hier MiniJ a eu une pronation douloureuse du coude gauche.

Dans la catégorie « gros bobo de bébé » on peut dire qu’on est plutôt épargnés. Crapaud a 5 ans et on a vu passer 3 voire 4 frayeurs :

  • la chute à l’école en petite section, avec la tête toute abîmée et l’école qui ne prévient pas;Crapaud bobo école
  • la lèvre éclatée chez Ikea, on ne sait toujours pas comment il a fait ça …
    IMG_8869
  • le passage par dessus le canapé tête la première, avec la main qui a amorti le choc (heureusement, sinon c’était tout pour la tête !)11081345_10153136712204029_2861973974694743987_n

Bref, quand je vois certains posts sur Facebook je me dis qu’on a vraiment de la chance !

Et puis hier j’ai eu une hyper méga frayeur, du genre 1er ex aequo avec le passage au dessus du canapé. Hier, en fin d’après-midi, MiniJ se réveille doucement et je vais le changer pour récupérer Crapaud chez Nounou.
MiniJ est assis, je suis en train d’enfiler son pull. Puis il bascule en arrière, avec une rotation, et je vois qu’il risque de tomber la tête sur le bord de la table à langer. Je le rattrape par la première chose que j’agrippe : son bras. Et là j’entends 2 « crac », MiniJ se met directement à pleurer – et il ne pleure que très rarement, c’est donc déjà mauvais signe. Je le prends dans mes bras, je tente de le calmer, mais il continue de pleurer.
Je me mets dans le photo, le pose sur mes genoux, et là je le vois bouger les bras en s’énervant. Ou plutôt je le vois bouger le bras droit, puisque le bras gauche reste inerte, et MiniJ pleure de plus belle dès que je le touche.

La nausée monte, les larmes aussi, je me dis que j’ai cassé le bras de mon bébé ! J’appelle le médecin, je lui explique la situation et il me dit de venir tout de suite, il me prendra entre deux rendez-vous. J’appelle aussi Nounou pour la prévenir, je retiens mes larmes autant que possible, je tremble, j’ai chaud. J’installe MiniJ dans la coque, j’ai peur de lui faire encore plus mal. Dans la voiture il commence à se calmer, c’est déjà ça.

Dans la salle d’attente du médecin j’ai vraiment peur, MiniJ ne bouge toujours pas son bras. Je me dis que l’avantage de l’allaitement c’est que j’ai tout ce qu’il faut si jamais on doit passer quelques heures aux urgences … MiniJ commence à s’énerver, mais je n’ose pas le prendre. J’ai l’impression de l’avoir cassé, j’ai vraiment peur de lui faire mal, encore. Je me repasse la scène plein de fois, je me dis qu’il vaut mieux le bras que la tête. Je retiens difficilement mes larmes, mais je sais que s’il me voit pleurer il va pleurer aussi.
IMG_8862Le médecin nous reçoit, il me demande directement de lui dire à nouveau ce qu’il s’est passé et me demande d’installer MiniJ sur la table d’examen. Je m’arrête devant MiniJ et je m’entends encore dire « j’ai peur de lui faire mal« . Le médecin me rassure, il me dit qu’il est presque certains du diagnostic.
Il examine rapidement MiniJ et me parle de « pronation douloureuse« . Il me dit que ce n’est pas très grave, que c’est assez courant, que je pourrais même regarder sur Internet en rentrant (et là j’ai pensé « Docti c’est le mal » !). Il a manipulé le bras de MiniJ, à un moment il s’est remis à beaucoup pleurer et le médecin m’a dit que c’était bon, il venait de replacer le coude.
MiniJ a commencé à bouger doucement le bras, et là j’ai recommencé à respirer.

J’aime mon médecin parce qu’il a une approche très douce, déjà avec nous, mais surtout avec les enfants. Il m’a expliqué le pourquoi du comment, m’a expliqué que c’est très courant notamment quand bébé apprend à marcher et qu’on lui tient le bras vers le haut. Il m’a dit avoir fait la manipulation plus de 200 fois quand il travaillait aux urgences. Il a dédramatisé la chose, en insistant bien sur le fait que ce n’était pas comme si j’avais voulu faire du mal à mon enfant. Il a ajouté « ça n’allait pas hein ? ça se voyait ! ».

Mon médecin m’a fait un courrier pour les urgences, « au cas où ». Mais heureusement je n’aurais pas à l’utiliser puisque, à peine arrivés chez Nounou, MiniJ se remettait à bouger les bras dans tous les sens ! MiniJ ne semble pas avoir de douleur, il n’a pas de bleu, il bouge bien le bras. J’ai envoyé un mail à mon médecin vers 19h, pour le tenir au courant et le remercier. Il m’a répondu à 22h avec un « excellente nouvelle, bonne nuit » 😉
N’empêche, j’ai gardé MiniJ avec moi toute la soirée, jusqu’à ce qu’il soit profondément endormi et parti pour sa nuit. Je ne voulais pas le lâcher, j’avais besoin de le sentir contre moi, de lui caresser les cheveux, de lui dire que j’étais désolée.
D’ailleurs en sortant de chez le médecin j’ai appelé PapaJ, je lui ai dit qu’il devrait faire des croques ou passer au Mcdo, mais que je ne m’occuperais que de MiniJ !

Bref, hier MiniJ m’a fait une énorme frayeur et même si lui ne s’en souviendra pas et qu’il n’a plus rien, je suis marqué par cette peur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “MiniJ et la pronation douloureuse”

  1. Ping : MiniJ, 18 mois déjà ← MamanCherry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *