Le jour où j’ai accouché à 4 pattes 5

Après un pré-travail super long et un travail rapide avec un accouchement de rêve, MiniJ est arrivé dans notre famille le 30 juillet !

Flashback : lundi 27 juillet, je suis à une dizaine de jours du terme. MamieCherry vient passer plusieurs jours à la maison pour pouvoir gérer Crapaud pendant que nous serons à la maternité, si nécessaire. Lundi soir je me couche avec 3 méga contractions, mais rien de plus pendant la nuit. Mardi 28 juillet, je me réveille avec une grosse contraction encore. Puis aux toilettes je me rends compte que ma culotte est un peu mouillée … je ne m’inquiète pas plus que ça. On va faire des courses avec MamieCherry et Crapaud et j’enchaîne des contractions plus ou moins douloureuses, plus ou moins régulières, mais encore une fois je ne m’inquiète pas puisque c’est comme ça depuis une semaine. A la limite, je me pose des questions parce que j’ai la sensation qu’il y a des bulles d’eau qui descendent. Arrivés à la maison je vois que ma culotte est encore mouillée. Les contractions s’intensifient, en partant des reins et en prenant bien tout le ventre. Ma mère me dit que je ferais mieux d’aller à la maternité, mais pas envie d’y aller pour rien encore. Du coup j’appelle les urgences, ils me conseillent de passer pour vérifier s’il y a fissure de la poche des eaux ou non. Petit message à PapaJ, je prépare les affaires pendant qu’il rentre et hop, on y va ! Intérieurement je me dis que toutes ces contractions c’est bon signe, et que peut être je serais déjà à 3 cm en arrivant !

Mardi 28/07 – 15h30, à la maternité. Le test « coton tige » pour vérifier la présence de liquide est « non concluant » (comme pour Crapaud quoi). Le col est toujours long et contrairement à ce qui m’avait été annoncé la semaine d’avant, il n’est pas à 2 doigts mais plutôt à 1 doigt 1/2 (je vous laisse imaginer ma tête en apprenant que non seulement le col n’a pas bougé, mais qu’il est encore moins bon que ce qu’on pensait …). Passage par le monito, PapaJ me sort son « je te l’ai dit, tant que tu pleures pas c’est que c’est pas bon ! » et ses « petit chien, petit chien » quand j’ai mal, il sait au moins me faire rire. Après le monito on repasse dans la salle d’attente, je souffle, marche et dandine du bassin à chaque contraction. La SF revient nous voir et annonce que les contractions sont bien régulières, toutes les 3 min environ, qu’elle voit bien que j’ai mal et que du coup avec l’interne ils me considèrent comme « rompue », du coup hop on monte en salle de pré-travail ! Pour le coup je ne m’y attendais pas, je pensais qu’ils me renverraient encore à la maison, ça nous fait tout drôle !

Mardi 28/07 – 16h30, chambre de pré-travail. J’ai eu le droit d’enfiler une jolie blouse, on m’a donné un magnifique bracelet avec un code barre.

mamancherry salle prétravail

Magnifaïque !

J’ai eu accès à un ballon et il y a même une télé. Bon en fait non seulement il n’y a pas grand chose à la télé mais en plus le format est tout moisi et donc l’image est coupée. J’ai bien tenté de faire des réglages mais impossible d’améliorer le truc. Heureusement j’avais Netflix sur mon iPhone ! Lors d’un monito je demande un coussin de grossesse ou un oreiller, sauf qu’ils n’en ont plus, les oreillers et coussins ont été volés !!! La SF explique que les télécommandes, qui sont attachées par un câble, disparaissent, et même les postes radio – CD dans les salles de travail. Je suis sur le cul, et j’ai mal au cou parce que les draps d’hôpital sont pas super moelleux en guise d’oreiller :-/ . Les contractions se font plus douloureuses, j’ai droit à un petit antalgique en même temps que l’antibiotique spécial « poche des eaux rompue ».
Nouveau contrôle du col le soir, ça ne bouge pas. Je dis à PapaJ de rentrer se reposer, qu’au pire il est à 15 minutes de route.

Mercredi 29/07, petit matin. J’envoie un message à PapaJ en lui demandant de me ramener quelques trucs, notamment mon coussin d’allaitement Les Babilleuses, parce que même si j’ai remplacé les draps durs par une serviette de toilette, c’est pas le top du confort …
8h50 : MiniJ commence à bien appuyer sur le col, la SF va voir ce qu’elle peut faire pour aider. 10h00 : déclenchement avec pose de gel (prostaglandine) pour faire bouger le col. Contrôle en début d’aprem et 8h après la pose du gel. Je renvoie PapaJ à la maison histoire qu’il puisse se reposer. En début d’aprem les contractions recommencent à faire mal, la SF me dit qu’elle revient de suite pour un contrôle mais une urgence fera qu’elle ne sera pas dispo avant 18h pour l’exam. Par contre au monito de 16h30 elle voit que les contractions sont toujours bien régulières mais s’inquiète un peu de voir le rythme de MiniJ baisser parfois après une contraction.

Mercredi 29/07 – 18h environ : je fais les cent pas dans le couloir en m’agrippant aux poignées fixées au mur, je meumeume (et du coup maintenant je comprends les femmes qui font du chant, ça aide !). Je ne supporte plus le ballon, j’ai l’impression d’avoir encore plus mal assise. PapaJ revient, ne sait pas trop quoi faire pour m’aider. J’ai vraiment mal et j’espère que ça aura bien bougé, que je n’ai pas aussi mal pour rien.
19h, contrôle du col : il est maintenant mi-long, mais à part ça rien de neuf. La SF décide de tenter de percer la poche des eaux (avec un gant qui a une sorte de petite griffe au bout d’un doigt) et à peine fait elle me dit que le col est passé à 2 doigts très large et qu’elle sent super bien la tête. La phrase qui fait mal « on fera le point demain matin, mais je pense que ça aura bien bougé » (Whaaaat, demain matin ???). Gros inconvénient : à peine la poche des eaux percée, les contractions sont méga douloureuses. Je retourne dans la chambre, dépitée, pour refaire un monito. Là c’est l’horreur : je pleure à chaque contraction (toujours toutes les 3 minutes sinon c’est pas fun) et PapaJ ne sait vraiment pas quoi faire pour m’aider. Heureusement il est là, il me parle, me donne la main.
Monito fini, je demande quelque chose pour la douleur – et aussi un petit truc à manger, je suis là depuis plus de 24h et les repas sont archi light ! On m’apporte la perf d’antibio, une d’un dérivé de morphine et un plateau repas que j’aurais préféré ne pas avoir …

Mioum ...

Mioum …

Je commence à essayer de manger, c’est vraiment pas bon, mais surtout je me sens bizarre : tête qui tourne, nausée, tête lourde. On sonne pour le signaler, et en fait c’est normal, c’est l’effet de la morphine. Là j’ai un trou noir, je ne me souviens plus de grand chose. Je sais que je me suis reposée, peut être 1h30 ou 2h, et PapaJ m’a raconté que je parlais seule, rigolais, chantais, il paraît même que je lui ai demandé comment on dit « ciel » en anglais (WTF ?!!). Enfin je me souviens quand même que la douleur est revenue progressivement, et qu’à un moment je n’en pouvais plus et recommençais à pleurer à chaque contraction.

Mercredi 29/07 – 23h30. Nouveau contrôle du col : rien de satisfaisant, col mi-long, large mais pas encore effacé donc voilà. Par contre on est à plus de 36h depuis la « rupture » de la poche des eaux, et puis surtout les deux SF de garde ont pitié de ma douleur et décident de m’envoyer en salle d’accouchement pour que je puisse être soulagée par la péridurale (qui ne se fait habituellement qu’à partir de 3 cm). Petite victoire pour moi, je n’en peux plus donc rien que l’idée de la péridurale me fait du bien. Petite douche aussi, l’eau chaude sur le ventre me fait du bien mais je morfle quand même.

Jeudi 30/07 – 00h30 (dans ces eaux là). Nous voilà dans la salle d’accouchement, la même que pour Crapaud ! Il est tard, nous sommes fatigués, on commence un peu à trouver le temps long … Pose de la péridurale (paraît que j’ai bien géré, faut dire que la SF était super sympa et l’anesthésiste est arrivé vite et il était sympa … et surtout il est arrivé vite 😉 ). Je commence à sentir l’effet dans ma jambe gauche, la douleur des contractions commence à s’estomper mais il reste un point douloureux côté droit qui reste supportable comparé aux contractions d’avant la péridurale !

Moi, fatiguée ?

Moi, fatiguée ?

On tente une première position pour faire bouger le col : allongée sur le côté droit, la jambe gauche relevée. Sauf que la SF n’est pas satisfaite, elle ne capte pas bien le coeur de MiniJ. Elle refait un point col : mi-long MAIS 3 cm, je ne savais même pas que c’était possible ! Je suis contente, ça bouge enfin. Elle me fait mettre les jambes sur un ballon que PapaJ va bouger de gauche à droite. C’est un peu embêtant, je n’ai que le côté gauche qui est endormi (bonjour la demi péridurale !) et du coup ma jambe gauche n’arrête pas de tomber … On rechange de position, cette fois-ci allongée sur le côté gauche (la SF a toujours du mal à bien capter le rythme de MiniJ).

Moins d’une heure après le dernier contrôle du col, j’ai l’impression que ça commence à pousser « par derrière ». J’appelle la SF, nouveau contrôle et surprise je suis passée à 7 cm ! On se regarde avec PapaJ, super étonnés. Je ne sais pas ce qu’il s’est dit, mais perso j’ai trouvé ça limite trop rapide !

Jeudi 30/07 – 2h20 environ, un truc dans le genre. Juste après le contrôle du col (youhou, 7 cm !!) on change de position et je me mets à 4 pattes, en appui sur un ballon, histoire de voir si la SF arrive à mieux capter le coeur de MiniJ. Pendant que je m’installe je lui raconte que pour Crapaud je voulais accoucher à 4 pattes mais que je n’avais pas pu à cause de la péridurale, et que pour le coup vu que ma jambe droite est opérationnelle ça pourrait peut être le faire cette fois-ci (merci la demi péri ^^).
Et là tout s’accélère : j’ai à peine posé les bras sur le ballon que je sens que ça pousse fort, toujours derrière. Elle me fait me redresse pour poser le monito et je lui dis que ça pousse vraiment trop (j’ai l’impression de sentir la tête qui descend), j’ai du mal à retenir la poussée. la SF n’est pas prête, elle regarde et me dit qu’il est là, elle voit les cheveux O.o
Elle me demande d’essayer de tenir autant que possible, le temps de mettre des gants et qu’une collègue la rejoigne. Je n’en peux plus, je dois pousser. Elle me dit d’y aller et là en 2 minutes à peine MiniJ est sorti, j’ai tout juste dit « ça bloque, je peux pas !! » au passage des épaules, mais avec tous les encouragements de la SF et de PapaJ j’ai réussi.
MiniJ avait un petit tour de cordon, ce qui explique les baisses de rythme lors de certaines contractions, mais rien de méchant. Pas d’épisio, à peine 2 points pour 2 petites griffes.

mamancherry minij accouchement

MiniJ d’amour !

PapaJ a coupé le cordon (ce n’était pas vraiment prévu, mais il l’a fait), la 2ème SF – ou c’était une auxiliaire de puéri ? – et PapaJ m’ont aidé à me retourner et m’assoir et la SF m’a tendu MiniJ. Je me souviens encore de mes premiers mots « mais il est minuscule !! » . C’est sûr que comparé au format bibemdum de Crapaud ça faisait une sacrée différence ^^
MiniJ est arrivé à 2h31 le jeudi 30 juillet 2015, avec un petit poids de 3,300 kg (3,950 pour Crapaud !). Il a trouvé le sein de suite, il était très nerveux et n’arrêtait pas de pousser sur ses jambes 😉

Je suis restée une trentaine d’heure à la maternité pour le pré-travail / travail, j’ai souffert – mais je me dis que j’ai plus tenu que pour Crapaud vu que, par exemple, la poche avait été percée sous péri – mais au final j’ai eu un accouchement de rêve, j’ai accouché à 4 pattes comme je l’avais souhaité pour Crapaud et en plus ce n’était pas du tout prévu ! Je me souviens d’une des SF qui m’a dit « félicitations, vous faites partie du petit groupe des 4 pattes ! ». Bref, j’ai adoré cet accouchement (enfin la partie sous péridurale hein ^^) et j’en garde de magnifiques souvenirs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 thoughts on “Le jour où j’ai accouché à 4 pattes

  1. Reply Un plus zero egale deux Août 10,2015 14 h 38 min

    Que d émotions…
    Bienvenue MiniJ et encore plein de bonheur à vous 4.

  2. Reply Céline Août 11,2015 12 h 37 min

    Je souhaite une belle vie à tout petit bout de chou tout neuf !

    Moi aussi je voulais accoucher à quatre pattes pour ma petite loutre. Je suis déçue que ça ne soit pas arrivé. Peut-être si j’ai un deuxième enfant ? 🙂 Félicitations !

  3. Reply Mél Blanc Août 13,2015 15 h 24 min

    Mais tu as aussi eu de la chance d’avoir la péri, moi sur déclenchement par gel on m’a dit faut au moins 4 cm pour l’avoir, résultats j’ai aps pu l’avoir car au début ça ne bougeait pas mais ensuite ça c’est fait en un claquement de doigts ! Mais idem que toi dès la poche rompue aie aie aie j’ai dégusté et pas de morphine pour moi !

    En tout cas félicitations pour cet accouchement à 4 pattes !

  4. Reply Perfectsakura Juin 12,2016 14 h 07 min

    Toujours aussi émouvant d’entendre ces témoignages d’accouchement! 🙂
    Et ça me prépare à ce qui m’attend lol.
    Félicitations même si ça fait déjà plusieurs mois!

Leave a Reply