RFR, ma rééducation intensive du dos – Semaines 2 à 5

Je vous racontais il y a quelques temps ma première semaine de RFR au centre de rééducation de la Rougeville à Saint-Saulve (59).
Je pensais continuer chaque semaine mais en fait le programme est resté similaire (et aussi j’étais KO ^^), mais en fait je vais faire un article groupé avec mon ressenti sur chaque semaine.

RFR – Semaine 2

Côté planning c’est vraiment la même chose que la semaine 1, il faut prendre le rythme et tenir le coup. Les douches de la balnéo ne sont pas réparées, mais on peut quand même y aller et ça fait du bien ! Du coup on découvre la balnéo sport : du cardio style aquagym, de la natation à notre rythme et des étirements. Pour nager, comme on est pas des pros – je sais me débrouiller, mais je suis en free style ^^ – la coach nous propose d’essayer des palmes. Et là je découvre une fluidité qui est juste excellente ! Je prends énormément de plaisir à glisser sur le dos en ne bougeant que les jambes.
Cette semaine Mamie J est à la maison pour garder Crapaud, je rentre et je me repose bien. Je suis tellement fatiguée mercredi après la balnéo que je m’effondre dans le lit avant même d’avoir pu me doucher …

Pour la musculation les poids ont été augmenté de 5 à 10 kilos suivant la machine, mais ça va. J’ai des courbatures, je suis fatiguée mais je tiens le coup.

Le reste de la semaine a été mitigé, j’étais motivée mais j’ai aussi eu une douleur au niveau de la hanche droite, le vendredi j’ai été manipulée par un kiné / viking (tellement mal que mes yeux pleuraient tout seul :-/ ) et prise d’anti-inflammatoire le weekend.

RFR – Semaine 3

J’arrive en pleine forme, je n’ai plus mal à la hanche et j’ai l’impression d’être Karaba la sorcière quand Kirikou lui enlève l’épine ^^

Nous sommes à la moitié de la rééducation, c’est donc la semaine du bilan de mi-parcours. Au programme pour mon lundi après-midi : bilan muscu, bilan iso (la machine de torture pour voir la puissance des abdos et spinaux), bilan kiné.
Bilan très positif sur tous les points, des bonnes évolutions sur les machines, un ratio de presque 1 sur la machine iso (normalement c’est 1/3 abdos et 2/3 spinaux, mais chez moi au début les abdos étaient plus forts que les spinaux), et niveau kiné un retour à la normale pour la souplesse et également une très bonne amélioration niveau endurance – 1’34 » en position abdos crunch contre 30 secondes lors du bilan d’entrée ! Bref je suis contente et je sens l’amélioration ^^

La semaine 3 est aussi la semaine où on commence l’ergothérapie, et dans notre cas il s’agit de port de charge dans des situations de tous les jours (ou pas), genre porter 10 fois un sac de courses avec 10 kilos dedans, prendre 10 fois une poêle chargée de 3 kilos dans un tiroir de cuisine au niveau du sol et la mettre sur une étagère en hauteur – pourtant j’ai dit que je n’avais pas de meubles haut dans ma cuisine hein ! – bref, c’est super méga chiant. En plus commencer ça en fin de journée le jour du bilan, bah c’était pas très malin ! Bah oui, j’avais super mal aux cuisses et au dos et j’avais plein de courbatures le reste de la semaine.

RFR – Semaine 4

Lundi. Règles arrivées avec 3 jours de retard – à priori à cause du sport en intensif – mais ça va à peu près. Je commence ma journée avec 30 minutes de cardio, ça va toujours. Ensuite j’enchaîne avec le Cybex (la machine de torture) pendant qu’une stagiaire de STAPS m’observe et me fait la conversation pendant les temps de repos :

  1. 5 séries de 3 répétitions à rythme lent : OK.
  2. 5 séries de 5 répétitions à rythme moyen : je commence à avoir chaud, mais comme d’habitude.
  3. 5 séries de 8 répétitions à rythme rapide : fin de la 3ème série, j’ai un coup de chaud, tête qui tourne et je vois tout noir. La stagiaire appelle de l’aide, deux kinés viennent me détacher et m’allongent. J’ai fait un malaise, tension tombée à 10, test dextro à la limite de l’hypoglycémie alors que j’avais déjeuné 1h30 avant… Je reste allongée 30 minutes, on me force à manger. Je commence à aller mieux, je vais à ma séance de sport avec la coach et 5 minutes plus tard, allongée pour faire les abdos, je me sens de nouveau mal avec nausées en plus. Ils me renvoient à la maison avec repos obligatoire.
    Le lendemain je ne vais pas mieux, petit tour chez le médecin , le corps a du mal à suivre.

Je reviens presque en forme le jeudi mais la kiné décide de ne pas me faire faire de Cybex pour le reste de la semaine.

RFR – Semaine 5

Dernière semaine, semaine du bilan de sortie. je n’ai pas vu les semaines passer, ça me fait bizarre de me dire que la semaine d’après je serais de retour au boulot. Je commence ma semaine avec aucune douleur, je n’avais pas ressenti ça depuis très très longtemps alors je suis juste bien !

Lundi, journée du bilan muscu, bilan Cybex, bilan kiné et bilan ergothérapie. Ok, je vais me traîner pour rentrer !
Niveau muscu, un bilan méga positif puisque sur 4 semaines je pousse 50 kilos de plus sur la presse (120 kg au total), + 30 kg pour les spinaux, 10-15 kg sur les bras, … J’ai pris des muscles ^^
Niveau Cybex, les spinaux sont un chouilla plus fort que les abdos et c’est très bien. Il faut continuer à gainer et à muscler le dos.
Bilan kiné : 1 min 58 en position abdos crunch, c’est tip top 😉 . Par contre comme j’ai beaucoup poussé pour le bilan muscu, j’ai les cuisses qui brûlent et je fais un temps moins bon en position de la chaise. Mais c’est pas trop grave parce qu’on sait que j’ai quand même une meilleure endurance. Pour la souplesse je suis presque à mon max et ça se sent aussi.
Bilan ergothérapie : donc je n’ai plus de cuisses, j’ai mal au dos aussi (je suis passée de 0/10 le matin à 4/10). Autant vous dire que le bilan n’est pas forcément meilleur, mais ça ne me gêne pas !

Mardi : bilan « analyse du mouvement », j’ai plus de fluidité. Mais ce qui m’intéresse surtout c’est qu’on a pris mes mensurations et j’ai perdu un peu partout, avec – 4 cm au niveau de la largeur de la taille et – 3 cm de largeur dos à hauteur de poitrine (elle n’a pas fait le tour avec un mètre, elle a vraiment pris la largeur). Je suis contente ^^
On enchaîne avec le bilan cardio (pédalage par paliers de 4 minutes avec augmentation de l’intensité), j’ai tenu 13 minutes – avec les cuisses qui brûlaient à mort, mais j’ai poussé à fond ! – et apparemment c’est plutôt bien.

Ma rééducation du dos : bilan général

Voilà, je suis passée par 5 semaines intenses, je suis passée de presque 0 sport depuis le début de ma grossesse en 2010 à plusieurs heures par jours. Je me suis surpassée, j’ai pris beaucoup de plaisir, j’ai vu mon corps changer un petit peu. Je ne pensais vraiment pas être capable de faire tout ça, et pourtant 5 semaines après je suis presque réparée ! Reprise du boulot lundi dernier, et alors que j’avais vraiment besoin de m’allonger à partir de 13h30 avant le stage, j’ai tenu toute ma journée en ayant juste des courbatures de fatigue. Pas de douleur. Rien ! Bon, jeudi soir j’étais explosée à cause du rythme, mais ça fait vraiment beaucoup de bien de ne plus avoir cette douleur constante !

Maintenant il faut jouer le jeu, il faut continuer le sport pour ne pas retomber dans une spirale de lombalgies chroniques. Pour ma part c’est aquagym tous les vendredis soirs, abdos / fessiers / gainage / étirements à la maison avec un ballon, Wii Fit et vélo elliptique qui devrait être livré la semaine prochaine.
J’ai besoin de faire du sport, de me dépenser. L’idéal serait d’aller en salle, mais il faut compter 40€ par mois et je ne pourrais y aller que le midi … Et avec l’entrée en maternelle pour Crapaud cette année je vais devoir modifier mes horaires donc je n’aurais plus cette possibilité. Et puis j’ai déjà 30 € d’aquagym par mois, il faut que le budget suive !

Je suis vraiment contente d’être passée par la case rééducation intensive, les équipes sont vraiment à notre écoute et nous poussent à faire notre maximum.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « RFR, ma rééducation intensive du dos – Semaines 2 à 5 »

  1. Bonjour et merci beaucoup pour ce témoignage.

    J’ai également une lombalgie chronique depuis 12 ans. J’ai bien sûr consulté un tas de médecins, kiné, osthéo.
    Et pour la première fois il y a 2 jours, à l’Institut du Dos, on m’a parlé de ce programme RFR.
    Ca m’ouvre une porte vers un « retour à la normale » inespéré après tant d’années.

    Et lire ce genre de témoignage (RFR pas facile mais efficace) me conforte dans l’idée que c’est possible !!

    Encore merci
    Julien

    1. Bonjour Julien,
      La RFR a vraiment changé pas mal de choses pour moi, j’ai galéré mais je suis contente d’être passée par cette solution !
      Bon courage, j’espère que vous pourrez sortir de vos lombalgies chroniques :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *