Une nounou pour bébé ?

Je n’ai vraiment mais alors vraiment pas de chance par rapport aux nounous (officiellement assistantes maternelles, mais nounou ça va plus vite à dire) pour Crapaud. Comme ça fait super longtemps que j’ai envie d’en parler voici la première partie de mes galères nounou-esques !

Vers le sixième mois de grossesse, avec Papa J, nous avons eu la fameuse conversation à propos du mode de garde de Crapaud lorsque je reprendrais le travail. Et oui, je m’étais toujours dit que si je le pouvais je prendrais un congé parental pour m’occuper de mon bébé jusqu’à ce qu’il entre en maternelle, mais malheureusement financièrement ce n’était pas jouable ! Il fallait choisir entre l’assistante maternelle et la crèche, avec une grosse préférence pour une nounou les deux premières années. On s’est dit que Crapaud irait à la crèche avant l’école, histoire de le mettre un petit peu avec d’autres enfants.

Me voilà donc à la recherche d’une assistante maternelle située si possible entre l’appartement et mon lieu de travail (5 minutes de trajet) qui aurait une place à partir de mars 2011. La PMI de ma ville m’a remis un fichier d’une dizaine de pages, avec les coordonnées des nounous classées par quartier. Je passe plusieurs coups de fil, mais bien souvent on me répond que les places viennent d’être prises – vive septembre – et que je risque d’avoir quelques difficultés pour trouver. Chouette … Je trouve finalement deux personnes près de chez nous qui seraient effectivement disponibles pour mars, je prends donc rendez-vous pour visiter les lieux et parler du contrat.

Rencontre avec ass. mat. n°1 : un désastre !

Je découvre l’extérieur de la maison, qui est située près d’une zone industrielle (dans le genre il y a mieux, mais je me dis que l’intérieur compte plus). Une vieille barrière rouillée qui tient avec un tendeur, une pancarte « attention chien méchant » faite main … Pas très rassurée moi ! Une dame qui semble assez sympathique m’ouvre la porte et là je reconnais cette odeur trop désagréable de tabac froid. Point négatif n°1. J’entre ensuite dans une petite pièce à vivre avec un minuscule parc qui fait office de coin de jeu pour petit et un canapé où est installé un enfant en contrat, assis à moins d’un mètre d’une télé. Je suis restée 1h dans la maison et l’enfant n’a pas décroché de la télé. Point négatif n°2. Le contact ne passe pas vraiment, je ne suis pas à l’aise et cette odeur de cigarette me rend malade ! Je m’empresse de sortir en disant que je la tiendrais au courant même si je sais pertinemment que je ne lui confierais pas mon fils. Mes vêtements et mes cheveux empestent, je file prendre une douche et j’espère que la seconde assistante maternelle sera mieux…

Rencontre avec ass. mat. n°2 : j’ai trouvé une nounou !

Je suis dans le 8ème mois de grossesse, je commence à stresser pour tout y compris parce que je n’ai pas encore trouvé de nounou.
Je rencontre donc cette dame presque retraitée, dans une maison propre, avec des photos des enfants qu’elle a gardé sur un grand tableau. Je suis plutôt confiante (et soulagée ^^). Tout se passe bien, elle me montre le coin de jeu, elle m’indique qu’elle évite la télé même pour les grands (je ne suis pas contre, mais je ne veux pas que mon minuscule bébé soit devant les Teletubies toute la journée, tu vois le genre). Je suis séduite et Papa J est d’accord avec moi. Elle me fait penser à une mamie gâteau…
Niveau tarif c’est tout à fait correct, elle m’indique 2,50 € de l’heure en sachant que par chez nous c’est généralement entre 2,80 € et 3 €. On prépare le contrat avec un accord préalable, j’ai trouvé une nounou et c’est juste super extra ! 

Quelques semaines plus tard, j’ai accouché d’un petit Crapaud et je dois reprendre le travail dans trois semaines. Je rappelle l’assistante maternelle pour lui présenter mon bébé et parler de lui, de ses habitudes. Tout se passe plutôt bien jusqu’au moment où elle me dit « au fait maintenant c’est 3 € de l’heure, et les autres parents sont d’accord donc vous n’avez pas le choix. De toutes façons tout le monde est à 3€ par ici ». Euh … non je ne suis pas d’accord ! On a quand même signé un document où il est indiqué 2,50 € ! Augmenter le tarif pour suivre le SMIC oui, mais alors là non non non !!! Je rentre à l’appart et j’appelle Papa J en pleurant, je dois reprendre le boulot et si je me retrouve sans nounou je ne sais pas comment je vais faire (surtout que près de chez nous plus personne n’avait de place, ou alors c’était le genre d’assistante maternelle à qui je n’aurais pas voulu confier mon bébé). Le soir il regarde sur LeBonCoin et trouve des coordonnées. Je trouve ça louche mais pourquoi pas …

Rencontre avec ass. mat. n°3 : ouf !

Je contacte une assistante maternelle qui vient d’avoir son agrément, elle habite juste à côté de mon boulot, elle a mon âge et une petite fille qui a un an de plus. Elle est dispo, elle semble bien, son logement est propre, elle n’est pas chère (2,75 € de l’heure, toujours en dessous des 3 €) et ça ne lui pose pas problème de donner mon lait à Crapaud, elle accepte même d’en laisser dans son congélateur. Encore une fois j’ai un bon feeling. C’est fait, à une semaine de la reprise après mon congé maternité j’ai réussi à retrouver une assistante maternelle !

L’annonce de l’annulation du contrat de n°2 est encore plus stressante, elle menace de m’attaquer aux Prud’hommes parce que selon elle je n’ai pas respecté ma parole, elle me réclame en plus que je lui paie ses salaires jusqu’à ce qu’elle retrouve un autre contrat. Autant dire que je suis vraiment vraiment pas bien. Au final, après avoir fait des recherches et contacté la Direction Départementale du Travail, je lui ai montré que c’est elle qui a changé les règles donc que je suis en droit de refuser l’augmentation, du coup techniquement c’est elle qui refuse le contrat et qui me doit un demi mois de salaire comme indiqué dans l’accord préalable. Son mari lui a conseillé de laisser tomber. Re-ouf !

La suite la semaine prochaine 😉

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réflexions au sujet de « Une nounou pour bébé ? »

  1. Ce n’est pas simple de trouver une bonne nounou. Nous on a eu la chance de connaître une super nounou près de chez nous et dispo à la naissance du crapaud. Aujourd’hui, elle garde aussi notre crevette et on l’adore toujours autant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *