Une Place A Prendre, le dernier roman de JK Rowling

Dans le cadre de la Rentrée Littéraire de Price Minister j’ai eu l’occasion de lire le dernier roman de J.K. Rowling : Une Place A Prendre.

J.K. Rowling est connue pour la saga Harry Potter dont je suis une grande fan. A chaque fois qu’un tome sortait je relisais les précédents, histoire de me remettre dans l’ambiance. Le tout dernier je suis même allée le chercher super tard à la Fnac pour être dans les premières ^^.
Je ne savais pas que Rowling sortait un nouveau roman et du coup j’étais assez contente d’être choisie pour le « tester ».

Voici le résumé :

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancoeurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie.

Alors au début beaucoup d’excitation (la découverte de quelque chose de nouveau), mais assez vite j’ai trouvé que c’était lourd, long. Je pense que ça vient du fait qu’il y a beaucoup de personnages qui ont tous à un moment un rôle important, mais du coup ce n’est pas vraiment prenant. J’ai mis 2 semaines pour lire la première moitié du roman.
J’ai repris la lecture parce que j’étais un petit peu obligée – la Rentrée Littéraire, je m’étais engagée à émettre un avis après tout – du coup je m’y suis replongée hier. Et là, d’une certaine façon, la « magie » a opéré et j’ai dévoré la seconde moitié ! La reprise a été difficile, notamment à cause des personnages, mais une fois dedans j’ai eu du mal à le quitter pour me coucher, ce qui était plutôt bon signe.

Le nombre de personnages peut être vu comme un défaut mais au final ces individus sont tous une pièce importante du puzzle. Ils ont tous une petite zone d’ombre, de noirceur qui fait qu’ils nous ressemblent plus ou moins. Par moment j’avais l’impression de faire partie du village et de connaître ces personnes !
J’ai été surprise de voir le style assez cru et noir au début, mais au final il s’agit d’histoires qui pourraient facilement concerner nos voisins ou collègues; les ragots font partie intégrante de la vie et on reste dans le domaine du réel. J’ai même versé une larme à la fin !

Le gros soucis pour moi repose sur les noms des protagonistes, ils se ressemblent trop et sont trop communs. Parfois j’ai eu du mal à m’y retrouver et j’ai eu besoin de retourner en arrière pour replacer les personnages (par exemple les surnoms de deux garçons « Arf » et « Fats » …). Je retiens surtout un passage – p.127 – où il y a une erreur entre les surnoms : la mère parle à son fils, Fats.

« Je sais, je sais, tu es persuadé que toi et Arf serez toujours des êtres supérieurs […] mais …
– Pas du tout, dit Arf […] » 

Dans l’ensemble, je pense que j’ai aimé Une Place A Prendre. En toute honnêteté, jusqu’à ce que je reprenne la lecture de la deuxième moitié du roman mon avis était plutôt mitigé, je ne savais pas trop quoi penser. Mais maintenant que je l’ai fini je suis contente d’avoir lu le nouveau roman de J.K. Rowling, Une Place A Prendre.

Ma note finale : 15/20 !

Merci à Price Minister pour l’opportunité ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Une Place A Prendre, le dernier roman de JK Rowling”

  1. Ping : Festival de la BD d’Angoulême PriceMinister – Tu mourras moins bête Tome 2 ← MamanCherry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *